• yarseyado@gmail.com

  • Ouahigouya, Burkina Faso 335.

  • (+226) 24 55 30 05

Blog List

Eduquer les paysans à la sécurité alimentaire et l’autonomisation

Eduquer les paysans à la sécurité alimentaire et l’autonomisation

7e AG de Viimbaoré/Naam : Eduquer les paysans à la sécurité alimentaire et l’autonomisation

La coopérative Viimbaoré/Naam a tenu sa 7e Assemblée Générale (AG) ordinaire mixte ce 30 juin 2022 à Ouahigouya, chef-lieu de la région du Nord. Sous le thème « sécurité alimentaire et nutritionnelle dans un contexte de crise humanitaire », les participants venus de plusieurs unions et groupements de régions du pays ont pris connaissance du bilan de l’année précédente, valider les rapports d’activités et fait des modifications des textes statutaires de la coopérative.
Image
Image
Plus engagé pour sa vision, Viimbaoré, ouverte aux critiques constructivesPour la 7e fois, cette organisation paysanne agissant dans le domaine de la promotion de la sécurité alimentaire est au rendez de son cadre de bilan et de redevabilité. Si en 2021, c’est la maladie à Covid 19 qui avait impacter sur les résultats, cette année, la coopérative a travaillé dans un contexte ou le Burkina Faso est plus marqué par l’insécurité. Au moment où, l’organisation paysanne fait son bilan et perspectives, le pays des hommes intègres compte plus d’un million de paysan déplacés des campagnes vers les villes. Attaché à sa vision, œuvrer pour une autonomie alimentaire, le thème « sécurité alimentaire et nutritionnelle dans un contexte de crise humanitaire » est l’angle sous lequel l’assemblée générale s’est tenue ce 30 juin à Ouahigouya.
, le Directeur de la Coopérative, Amidou Ganamé et la présidente du conseil d’administration Safoura Sawadogo donnant les informations sur la tenue de l’AG.
« S’il vous plait, faites nous, équipe technique et conseil d’administration des vraies critiques et suggestions. C’est de cette manière que nous allons atteindre nos objectifs. », tel a été le message du directeur de la coopérative, Amidou Ganané à l’endroit des participants après son mot de bienvenue. En dépit de l’insécurité, d’importantes les réalisations ont été faites au cours de l’année 2021. C’est dans le but de renforcer son autonomie financière, que ces réalisations ont vu le jour. C’est avec l’appui de notre partenaire SOS Faim appuyé de nos ressources que cela a été fait dans un contexte où les financements extérieurs deviennent de plus en plus minces selon M. Ganamé.
Pour le directeur régional de l’agriculture du Nord, représenté par Innocent Lankoandé la tenue régulière de l’AG est un signe de vitalité de cette coopérative dont les missions vont en droite ligne avec la politique agricole du Burkina Faso. « Cette organisation montre un dynamisme respectueux de la loi OHADA par les respect des instances statutaires d’où nos félicitations à l’équipe dirigeante et les sections techniques. De la réalisation des Greniers de Sécurité Alimentaire et, le stock de semences, l’aliment à bétail, la restauration de sols et forets, ce sont des actions de la coopérative qui sont dans la politique national. Au nom de l’autorité, nous rassurons Viimbaoré de la continuité de l’accompagnement tout en invitant surtout sur la bonne gestion des greniers, sans oublier de remercier les différents partenaires », a laissé entendre M. Lankoandé.
Contexte difficile, d’importantes réalisations, des indicateurs améliorés
, Forte mobilisation des membres de la coopérative Viimbaoré
Salle polyvalente Viimbaoré/Naam équipée, c’est dans ce nouveau bâtiment que la 7e assemblée ordinaire s’est déroulée. A en croire, le directeur, Hamidou Ganané, ces infrastructures contribueront au renforcement de l’autonomie financière de la coopérative par la réduction de certaines dépenses. C’est pourquoi, en partenariat, le château d’eau d’une valeur de 5 300 000 F CFA, une salle équipée de 20 millions ont été réalisés cette année. Sur le plan de l’approvisionnement, malgré la réduction du nombre de GSA du fait de l’insécurité de 86 à 73, on note une hausse de 6,53 % soit plus de 23 tonnes par rapport à 2019-2020.
Le taux de remboursement des fonds de roulement des GSA passe de 81,55% à 89,39%.
Il faut noter que ce n’est pas sans difficultés que l’exécution du programme 2021 s’est fait. Il ressort de la communication du Responsable opérationnel, Noufou Guira, que la mévente entrainant des stocks restants, l’insécurité qui limite le suivi dans certaines zones, le déplacement massif du monde paysan sont des facteurs défavorables. Mais, des perspectives, il en demeure car la mise en œuvre des activités des GSA, l’intégration de la production agro écologique du Niebé, la révision de la stratégie d’intervention de la coopérative sont sur le tableau de bord.
Activités Date: